Progresser: les trois points clés

Progresser:  les trois points clés


Voici, selon moi, quel doit être votre état d'esprit si vous souhaitez progresser dans votre discipline sportive. Cet article n'a aucune prétention scientifique. Il reflète simplement mon analyse de coach sur le terrain et ma façon de faire progresser mes "clients-athlètes" (et ma foi cela fonctionne plutôt bien 😇)

Les trois points importants pour progresser: 
  • Etre dans le cercle vertueux
  • Sortir de sa zone de confort
  • Fixer la notion par la répétition
Bien que les mécanismes physiologiques et psychologiques soient un peu plus compliqués que cela à analyser, si vous assimilez bien ces trois points que sont, le cercle vertueux, le challenge et la répétition, généralement, les progrès que vous ferez sur le plan technique et physique seront significatifs. (Et je passe sur le fait que ceci est valable dans un environnement sain, avec une bonne récupération, un sommeil de qualité, une alimentation variée... Bref, ce que tout le monde sait et que personne ne fait 🙊sauf vous bien sur 😉)

Etre dans le cercle vertueux


Le premier mot d'ordre: le plaisir.
Je prends mon exemple mais il parlera à beaucoup de monde: bien que je connaisse et reconnaisse les bienfaits de la natation, je déteste cette pratique. Rien que la vue d'une piscine faite pour autre chose que pour me rafraichir sous un soleil de plomb me file des boutons pour 3 semaines. Si demain on me dit de m'entrainer pour devenir un bon nageur, je sais que je ne progresserai pas. Tout simplement car j'en n'ai pas envie.
A partir du moment où vous allez pratiquer une activité avec enthousiasme, alors vos progrès viendront rapidement.



exemple d'individus dans le cercle vertueux


Ainsi vous allez pratiquer avec entrain, progresser, et comme vous progresserez alors vous allez vouloir en faire encore plus et ainsi de suite.
Bienvenue dans le cercle vertueux.
Bien sûr, des fois, on ne fait pas ce qu'on veut. Mais dans ce cas là il faut trouver le moyen de rendre votre pratique ludique en détournant votre attention de ce qui vous gêne dans l'activité. C'est à mon sens, la responsabilité de votre coach personnel.
Et si vous souhaitez vous entrainer par vous même, choisir un sport qui vous fait envie est encore la meilleure façon de rentrer dans ce fameux cercle vertueux.


Sortir de sa zone de confort


Sortir de sa zone de confort, en gros, c'est "en baver". C'est un peu caricatural, je vous l'accorde. Tout va dépendre de votre capacité à repousser vos limites. La plupart du temps elles sont mentales. Un exemple: vous faites une belle séance --> 10km en 40min,45min, 1h ou 1h30 "sans forcer", c'est une bonne chose, mais cela doit vous servir dans votre entrainement afin de "fixer la notion" et renforcer vos acquis (cf 3ème point). Etre content de sa séance est important pour votre capital confiance et cela vous renforce psychologiquement. Mais si vous souhaitez que votre corps change, que vos muscles gagnent en efficacité ou avoir une meilleure capacité respiratoire, il va falloir vous endurcir mentalement pour incorporer à votre entrainement des séances pour "aller plus loin" et explorer l'inconnu à des vitesses, des poids, ou des durées d'exercices que vous n'avez pas encore pratiqués.


Individu visiblement hors de sa zone de confort


Si vous restez tout le temps dans "le contrôle", vous allez flatter votre ego, gagner en assurance, consolider vos acquis, mais il y a peu de chance que vous progressiez.
En contrariant votre corps en sortant de cette zone de confort, il va s'adapter.

Pour synthétiser, sans tomber dans des explications scientifiques barbantes (bien qu'utiles): après une séance en dehors de votre zone de confort, grâce à une alimentation et une récupération saine et adaptée, votre corps va se régénérer de telle manière à être de moins en moins en difficulté sur l'exercice qui l'a fait souffrir. Il va créer des fibres musculaires, augmenter le taux de globules rouges, créer de nouvelles cellules, renforcer les défenses immunitaires et tout cela dans un seul but: s'adapter à ces nouvelles contraintes induites par vos séances "choc", celles qui vous pousseront "au delà de votre zone de confort".

La répétition fixe la notion


Dans l'apprentissage, la répétition a un rôle très important. Cela a été prouvé dans beaucoup d'études et les documents qui en attestent ne manquent pas (cliquez sur ce lien pour en avoir un aperçu)
Avez vous déjà pu observer un musicien? Il répète ses gammes, inlassablement, des heures et des heures. Pourquoi fait il cela?

Pour acquérir des réflexes liés à sa pratique ou à son art.

Et comme dans tout autre domaine, la pratique d'une activité sportive ne déroge pas à la règle en ce qui concerne l'apprentissage.
La répétition est primordiale pour acquérir une nouvelle notion technique ou consolider un acquis. En multipliant le nombre de répétitions d'un mouvement sportif, vous allez être de plus en plus à l'aise techniquement. Vous pourrez ainsi savoir où sont vos limites physiques. Il sera ainsi plus aisé de sortir de votre zone de confort sans risquer de faire un mauvais mouvement et préserver une qualité d'exécution élevée. Il n'y a pas de miracles: pour être performant dans une discipline quelle qu'elle soit, il faut pratiquer. Plus vous pratiquerez, plus allez acquérir des réflexes liés à la pratique de votre activité.

Julien Monaque coach sportif fondateur de Body4Spirit
www.body4spirit.fr



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Quel sport brûle le plus de calories?

Quand le sport fait grossir

Le syndrome post décadence et la perte de poids